Menu:

Historique du Festival

Pourquoi un Festival des Sciences de la Terre à Bozouls ?

L'Aveyron présente une palette géologique et géographique d'une étonnante diversité qui donne à elle seule toute sa légitimité à un Festival des Sciences de la Terre.

Ses paysages modelés par l'évolution naturelle l'ont aussi été par l'intervention humaine. L'adaptation millénaire de l'homme à son terroir a laissé un héritage qu'un festival se devait de révéler et tenter d'expliquer, avec Terra Memoria qui vient naturellement compléter la diversité des musées de l'Aveyron.

Bozouls est un site géologique remarquable. C'est aussi la patrie d'un célèbre ingénieur et homme public du XIXème siècle, Adolphe André Marie Boisse (son œuvre maîtresse : l’Esquisse géologique de l’Aveyron et L’Atlas physique et statistique de l’Aveyron - 1870). Sa fille, la géologue Yvonne Boisse de Black, y a prolongé son oeuvre.


Bozouls et son canyon

Bozouls et son Canyon

Cette situation privilégiée a conduit des passionnés (en réunion de fait pour commencer) à organiser des excursions puis des conférences thématiques. Ces premières actions dès 1998 ont démontré l'intérêt grandissant des participants, et préfiguré le projet Terra Memoria.

Le grand projet culturel et touristique de Bozouls : Terra Memoria, Centre d’Interprétation de la Géomorphologie


Dès 1996, la municipalité de Bozouls a eu le souci de valoriser son site géologique dit "Trou de Bozouls", site que l’on peut qualifier sans hésitation de patrimoine naturel remarquable.

Une telle valorisation se décline en deux axes majeurs, à la fois distincts et complémentaires: valorisation paysagère et environnementale et valorisation culturelle et touristique.

Mise en œuvre dès 1998, la valorisation paysagère et environnementale se poursuit, se traduisant par des aménagements tels que la réhabilitation du site de l’ancienne station d’épuration, la réouverture et mise en sécurité d’anciens sentiers et chemins, le dégagement de points de vue, le débroussaillage sélectif des berges du Dourdou…

La valorisation culturelle et touristique relève d’une réflexion à plus long terme. Le site que nous qualifierons plutôt de géomorphologique que de géologique, outre son aspect grandiose, présente un atout pédagogique certain, celui d’être un site particulièrement adapté à l’interprétation géomorphologique.

Cette valorisation culturelle et touristique passe par des aménagements spécifiques (tables de lecture paysagère, itinéraires d’interprétation…) et la mise en place d’animations de découverte…

La consécration a été la création d’un "Centre d’Interprétation" du site, et de la science dont il relève, la géomorphologie.

Précisons quelque peu cette science méconnue, à la résonance rébarbative, mais tellement fondamentale puisqu’elle est à la base de la formation du paysage :

Géo = Terre, morpho = forme, logie = science, géomorphologie = science des formes de la Terre.

La géomorphologie est donc l’étude descriptive et explicative des formes du relief et de leur évolution… ; elle est à mi-chemin entre la géologie et la géographie.

Parmi les nombreux facteurs d’érosion qu’étudie la géomorphologie, c’est principalement l’action des eaux courantes et les étapes d’encaissement des cours d’eau qui nous intéressent plus particulièrement ici.

Le "méandre encaissé" de Bozouls, les vallées et paysages environnants sont le résultat de la longue histoire de l’enfoncement de nos rivières et ruisseaux …

Pour résumer l’histoire de nos paysages : Des roches + des climats + du temps + des mouvements tectoniques + de la vie et des hommes = un relief, un paysage, un terroir, une culture… à lire et à décrypter aujourd’hui… pour prévoir notre futur…

Reconnu comme projet structurant du pays du Haut-Rouergue, porté par la Communauté de Communes de Bozouls, le "Centre d’Interprétation Terra Memoria" a ouvert en 2005…

Intérieur de Terra Memoria

Intérieur de Terra Memoria (photographie David Huguet)

Ce rends hommage à Adolphe et Yvonne Boisse, géologues bozoulais réputés qui ont marqué à leur époque respective la connaissance géologique locale.

Le contenu est largement accessible à tout public, et permet de comprendre l’histoire géologique de notre région, la formation du site de Bozouls et celle des paysages et terroirs actuels environnants.

Vue du Trou de Bozouls
Vue Terra Memoria
Ce que vous pouvez contempler depuis l’observatoire centre Terra Memoria

Le "Festival des Sciences de la Terre" de Bozouls

L’idée de préfigurer les futures animations du centre s’est imposée dès 1999 sous forme d’animations ponctuelles, de conférences audiovisuelles, d’une exposition… Le succès rencontré, la motivation d’une large équipe (AST : Amis des Sciences de la Terre, association de professionnels et amateurs), débouche naturellement sur le montage d’un événement pérenne pouvant devenir un rendez-vous incontournable des amoureux des Sciences de la Terre et de la Nature : le "Festival des Sciences de la Terre de Bozouls".

De plus, un film a été concu sur le cours du dourdou.

Le but affiché est de rayonner bien au-delà du site de Bozouls, sur le territoire nord-aveyronnais au sens géographique large.

En effet, une des particularités majeures du nord-Aveyron est bien l’incroyable diversité géologique et géomorphologique ; dans un rayon restreint, on observe toutes sortes de roches, d’étages stratigraphiques, de particularités géologiques et géomorphologiques… le rêve pour "l’animateur géologue", dont le but est de faire découvrir et aimer les multiples facettes des Sciences de la Terre !…

Ici, tout est présent : des roches du socle cristallin et métamorphique (schistes, granites, gneiss…), aux roches des divers dépôts sédimentaires (houiller, "rougier", calcaires marins et lacustres…), en passant par le volcanisme de l’Espalionnais et de l’Aubrac, sans oublier les particularités géomorphologiques ("Trou de Bozouls", gorges du Lot et de la Truyère, paysages et reliefs granitiques de la Viadène…) et les phénomènes plus subtils comme le "clapas de Roquelaure" ou les reliefs glaciaires et périglaciaires, particularités des paysages aubraciens…

Une carte à jouer pour le Pays du Haut-Rouergue

Le Haut-Rouergue a réellement une carte importante à jouer en matière de tourisme nature de qualité (éco-tourisme) ; il peut devenir un pôle majeur de découverte des Sciences de la Terre et des terroirs locaux.

Le Festival des Sciences de la Terre et le "Centre d’interprétation" de Bozouls pourraient être le point de départ d’un grand projet de "pays", d’interprétation et de découverte de terroirs d’exception …

D’autre part, à l’heure où amateurs, scientifiques et autres professionnels s’attachent à faire reconnaître les Sciences de la Terre au niveau national (au travers notamment de l’initiative Géopolis, dont le but est de promouvoir les activités dans ce domaine…), les projets bozoulais arrivent à point nommé dans cette mouvance et cette reconnaissance…

Les objectifs du Festival :

  • Collaborer avec les animations du "Centre Terra Memoria".
  • Faire connaître et apprécier le site du "Trou de Bozouls" pour sa qualité d’interprétation, et au-delà, l’extraordinaire diversité géologique et géomorphologique du nord-Aveyron.
  • Créer une dynamique autour des sciences de la terre ; attirer chercheurs, enseignants, étudiants…
  • Acquérir une expérience sur l’organisation de ce type de manifestation.
  • Organiser toute l’année différentes conférences.